Flash infos

Résultats du bacccalauréat 2015 Cliquer ici pour connaître les résultats du baccalauréat 2015.   Details...

Cantine Menus du 15/06/15 au 03/07/15  Details...

Baccalauréat session 2015 Les dates du baccalauréat à cette adresse. Voir l'annexe en bas de page;http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=83950   Details...

Orientation Etude de l'APEC sur l'insertion professionnelle des bac+5. Lire la synthèse en page 12   Details...

VIE DANS L'ETABLISSEMENT

GENERALITES

OFFRE DE FORMATION

Accueil
Liste des fournitures PFEG/STMG

 Liste des besoins en fournitures scolaires en seconde PFEG, 1ère et terminale STMG et BTS assistant de manager



 

 

 
Fournitures maths 2015-2016

  Liste des besoins en fournitures scolaires en MATHEMATIQUES.

 

Enseignement général et technologique 

 

 
  • Secondes : 2 grands cahiers (24×32) 96 pages petits carreaux
    Quelques feuilles de papier millimétré
    Feuilles de copie double
    1 petit cahier brouillon
    1 compas
    1 rapporteur
    Calculatrice : attendre la rentrée (*)
    (*) Attention ! La législation sur les calculatrices autorisées à l’examen a changé. Les modifications apportées s’appliqueront aux épreuves du baccalauréat à partir de la session 2018. Seuls les élèves qui entrent en seconde sont donc concernés. Les modèles de calculatrices conformes aux nouvelles dispositions ne sont pas encore commercialisés. Il est donc inutile de procéder à l’achat d’une calculatrice pour l’instant.
  • Premières L/ES/S/STI2D : 2 grands cahiers (24×32) 192 pages petits carreaux
    Quelques feuilles de papier millimétré
    Feuilles de copie double
    1 petit cahier brouillon
    1 compas
    1 rapporteur
    1 calculatrice TI82Stats.fr
  • Terminales L/ES/S/STI2D :2 grands cahiers (24×32) 192 pages petits carreaux
    Quelques feuilles de papier millimétré
    Feuilles de copie double
    1 petit cahier brouillon
    1 compas
    1 rapporteur
    1 calculatrice TI82Stats.fr
  • Premières et teminales STMG :2 grands cahiers (24×32) 96 pages petits carreaux
    Quelques feuilles de papier millimétré
    Feuilles de copie double
    1 petit cahier brouillon
    1 compas
    1 rapporteur
    1 calculatrice TI82Stats.fr
  • Accompagnement personnalisé seconde : 1 porte-vues A4 constitué de 30 protèges documents
  • Méthodes et pratiques scientifiques (MPS) en seconde : 1 porte-vues A4 constitué de 30 protèges documents

 

 
Une journée à Paris

44 élèves du lycée Blum ont passé le mardi 02 juin dans la capitale.

Quand le bus dépose élèves et professeurs dans le quartier de St Eustache, les traits sont tirés et les yeux rougis ont du mal à supporter la lumière de ce début juin. Le réveil a sonné bien tôt ce matin, aux alentours de 3h 30... Après cinq heures et demie de trajet, les jeunes Creusotins commencent cette journée culturelle qui vient clore l'année scolaire en beauté. Le groupe est majoritairement composé d'élèves qui ont suivi l'option théâtre. Devant l'imposante église St Eustache, le plus grand édifice parisien après Notre-Dame, une guide les attend depuis près de trente minutes et commence manifestement à s'impatienter. Il faut hâter le pas, réveiller le corps et l'esprit car la dynamique Parisienne marche vite pour rattraper le retard et multiplie les questions à destination de son auditoire encore ensommeillé ! Ainsi commence « le parcours Molière », une déambulation dans le quartier où grandit le jeune Molière et où il fit ses débuts. Après une bonne heure en extérieur qui permettra de découvrir la maison où naquit le petit Jean-Baptiste Poquelin, mais aussi les premières salles que le roi lui attribua pour sa troupe, l'Illustre théâtre, on se rend à la Comédie française, salle Richelieu. Notre guide érudite n'en finit pas de nous livrer des secrets et des anecdotes sur l'histoire de ce lieu prestigieux et imposant. On monte puis descend des escaliers pour découvrir le foyer des artistes et quelques-unes des sculptures et toiles retraçant la vie des artistes qui sont passés dans cette maison et de tous les spectacles que l'on y a joués. Après un passage émouvant devant le fauteuil de Molière, la visite se termine salle Richelieu : confortablement installés dans la salle récemment rénovée, les élèves suivent les dernières minutes de ce brillant exposé, ils apprennent notamment qu'il existe différents statuts pour les comédiens de la Comédie française : on peut être sociétaire, sociétaire honoraire, pensionnaire... Sur la scène, la répétition d'Hamlet est sur le point de débuter. Les comédiens commencent à arriver. On les observe du coin de l’œil en espérant reconnaître une célébrité parmi eux...

Il est 13h 30, les estomacs crient famine ! La pause déjeuner est bienvenue. Elle se fera au jardin des Tuileries. Après un temps de repos très apprécié, la déambulation reprend en direction de Notre-Dame. On passera devant le célèbre Pont des Arts où un jeune homme fait beaucoup rire : il recherche le cadenas qu'il a dû accrocher là un jour, le smartphone collé à l'oreille, sous le regard amusé du policier qui l'a laissé passer derrière les barrières de sécurité récemment installées. Le malheureux tient manifestement à retrouver « son » cadenas avant qu'il ne soit retiré avec des milliers d'autres qui mettent en péril le célèbre pont. « Ça y est, je l'ai ! dit-il soulagé à son interlocutrice ». On est heureux pour lui !

Nous sommes au cœur de ce Paris qui fait tant rêver : l'Institut de France nous salue au passage. Grâce aux touristes et aux flâneurs réapparus avec le soleil, les bouquinistes font à nouveau quelques affaires. Sur le parvis de Notre-Dame nous attend un ancien élève de l'option théâtre. Après une séance photos – pour de nombreux élèves, c'est la première visite à Paris – le petit groupe se met à l'écart des touristes, et prend place dans le petit jardin qui jouxte le majestueux édifice. Là, le jeune Hugo raconte son parcours parisien, depuis son départ du Creusot en 2010. Son Bac scientifique en poche, il est « monté à Paris » pour s'inscrire à la Sorbonne (il soutiendra son mémoire de Master en études théâtrales fin juin) et au célèbre cours Simon.

Les élèves de l'option théâtre, dont plusieurs envisagent de suivre des études pour devenir comédiens, écoutent religieusement le jeune enthousiaste. Hugo ne cache pas les difficultés du métier : il faut se faire connaître et pour cela accepter de jouer partout et souvent pour très peu. Depuis plus d'un an, il fait partie d'une troupe, Les Antistatiks. Les expériences et les projets se multiplient pour lui et ses amis comédiens. Après le récit de ses années d'étude, les questions fusent : les élèves veulent en savoir plus sur ses débuts, ils veulent aussi son avis sur telle ou telle formation, sur les personnes célèbres qu'il a déjà eu l'occasion de croiser...

Deux bonnes heures de quartier libre permettront de poursuivre la discussion entre les jeunes « théâtreux ». Le point d’orgue de cette escapade parisienne sera toutefois, sans conteste, la soirée à la Comédie française. Salle Richelieu, on joue Lucrèce Borgia un drame en prose de Victor Hugo, un spectacle de grande qualité, mis en scène par Denis Podalydès. Le rôle de la sombre et vénéneuse Lucrèce est tenu magistralement par Guillaume Gallienne. Sa prestation et celle des autres comédiens forcera l'admiration de tous les élèves. Les deux heures quinze de spectacle passent vite : les élèves sont captivés par l'histoire de cette femme de pouvoir aux mains tachées de sang et au corps coupable d'inceste.

Après une nuit peu reposante passée dans le bus, on arrive au Creusot vers 4h 30 du matin... Les élèves puisent dans leurs dernières forces pour remercier leurs enseignants Mme Opiola, Mme Guillaumin et M. Cardi pour cette inoubliable journée, ils ont aussi une pensée pour Mme Aubague qui a largement contribué à l'organisation de ce programme culturel, mais qui a été retenue en Bourgogne pour des corrections d'examens. Ensuite, tout va très vite car les jeunes lycéens sont pressés de retrouver leur chambre : ils s'engouffrent dans les voitures des parents, qui n'ont manifestement pas eu leur compte de sommeil, eux non plus ! Rideau !

 

 
Une oeuvre au Rectorat
 Dans le cadre du thème lancé par le rectorat, " Une oeuvre au rectorat de 2mx2m" le travail des 2nd Esthétique réalisé en arts appliqués est sélectionné et exposé dans le hall du rectorat à Dijon jusqu'à la fin du mois.
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 5 sur 125
© 2015 Lycée Léon Blum LE CREUSOT
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.